2e raid - Maroc 2008

Le récit du parcours

1er jour : Samedi 4 octobre : ETAPE 1 (CONCENTRATION)
La concentration a lieu à Biarritz, à l'hôtel IBIS d'ANGLET-Aéroport le samedi après-midi.Tous se retrouvent avec plaisir, on admire les autos et le camion mais surtout le fameux tracteur MF 140 que nous allons remettre au village marocain de Zait Sidi Hamza.
Certains 4x4 sont particulièrement bien équipés et pourraient tenir un siège de plusieurs jours sans ravitaillement extérieur (en clair :ils ne mourront pas de soif)
Beaucoup sont venus chargés de vêtements et de fournitures scolaires.
Tout cela est réparti dans le camion d'assistance et la remorque de Denis Ratinier.
Nous dînons avec Ignaki BADIOLA et certains de ses collaborateurs venus nous encourager.

2ème jour : Dimanche 5 octobre (Liaison)
BIARRITZ – PLASENCIA (Espagne) : En (tout) début de matinée, nous partons pour la première étape de liaison qui nous amènera dans le centre de l’Espagne.
Frontière espagnole, pleins de carburant à une tarif très avantageux, beaucoup de kms; il faut donc rouler et on n'a pas trop le temps de faire du tourisme mais certains arrivent à concilier cela et même à faire un bon déjeuner à BURGOS ou à visiter SALAMANQUE

3ème jour : Lundi 6 octobre (Liaison)
PLASENCIA – ALGECIRAS (Espagne) : Une 2ème étape de liaison pour rejoindre la pointe sud de l’Espagne.
Vaincus par une mécanique récalcitrante et craignant de ne pouvoir tenir leur engagement d'assistance médicale, Valérie et Joacquim Trouvain renoncent et repartent vers Epernay.
Les amateurs de beaux sites touristiques font un détour par Séville, Cadix ou encore Jerez de la Frontera : Tous sont ravis malgré les kms supplémentaires.
Les 2 motards atterrissent à l'aéroport de Séville et sont récupérés par Paul-André et Jacky qui les conduisent jusqu'à Algésiras.
L'équipage COSTES, qui a traversé l'Espagne par l'Est nous rejoint aussi à Algésiras.
Long briefing pour organiser la taversée du détroit de Gibraltar et l'arrivée en ... Espagne à Ceuta avant de réellement pénétrer au Maroc.

4ème jour : Mardi 7 octobre (Route)
ALGECIRAS – MEKNES (Maroc) :
Patrick et Pascal sur le camion d'assistance ainsi que Christian et Yves sur le Pajéro auquel est attelée un remorque transportant le tracteur agricole doivent faire la traversée par Tanger pour le dédouanement : bien que tout ait été préparé soigneusement avant le départ, il resteront bloqués en douane plusieurs heures mais tout finit toujours par s'arranger; patience et longueur de temps...
Le reste du groupe prend le ferry pour CEUTA, puis rejoint MEKNES en empruntant la RN2 jusqu'à CHEFCHAOUEN, puis la RN13.
Nous sommes accueillis par les VIP, Jean-Claude et Gisèle Gillet ainsi que Michèle, descendus directement en avion pour nous rejoindre. Michèle, accablée par des problèmes de cervicales a déjà fait la connaissance du corps médical marocain qui s'est révélé très efficace.
Au cours du buffet nous sommes mis en condition par une troupe folklorique fort dynamique.

5ème jour : Mercredi 8 octobre (Route)
MEKNES - ZAÏT SIDI HAMZA - RICH (JURASSIQUE): C’est l’aboutissement de « l’Opération Tracteur ANEA »
Tout le village nous attend et fait une haie d'honneur aux participants qui passent avec le tracteur sous la banderole de bienvenue. Beaucoup d'émotion en voyant le bonheur des villageois et la gentillesse de leur accueil.
Chacun communique selon ses possibilités et un couscous est servi dans une salle communale afin de faire mieux connaissance. Ainsi nous apprécions particulièrement les qualités cordiales du Président de l'association des villageois et de Zaïd le Berbère qui a servi de relai durant la phase préparatoire.

Beaucoup d'entre nous sont également très touchés par le dévouement de la jeune institutrice qui exerce son métier dans des conditions difficiles.
Tard dans la nuit nous quittons le village en convoi pour rejoindre l'hôtel et le bivouac de Zaïd, la Kasbah Jurassique à 50 km dans la vallée du Ziz (http://www.kasbahjurassique.com ).
Fatigués mais heureux, la plupart se jettent directement dans leur lit pendant que certains refont le monde autour d'un verre de ... thé (je crois).

6ème jour : Jeudi 9 octobre (Piste et Route)
RICH (JURASSIQUE) – MERZOUGA :
Parcours facile jusqu'à Erfoud,regroupement à l'hôtel Xaluca.
Nous apprenons que l'accès au bivouac de Merzouga pose problème. Patrick, parti en éclaireur nous confirme que c'est impraticable pour les voitures compte tenu d'intempéries récentes.
Nous décidons de loger au Xaluca ce qui convient parfaitement à tous, surtout après la fatigue accumulée la veille.

7ème jour : Vendredi 10 octobre (Piste et Route)
MERZOUGA – ZAGORA : par la N12 et la vallée du DRAA.
Christian vous relatera par ailleurs les points forts de la partie piste.
La route est parcourue sans encombre et tout le monde ressent vraiment l'ambiance du désert car on fait de longs kilomètres sans rencontrer le moindre village, les cultures sont inexistantes; les oued ont débordé récemment et certains gués délicats à franchir.

8ème jour : Samedi 11 octobre (Piste et Route)
ZAGORA - ZAGORA : Nous restons 2 jours au Palais Asmaa ( http://www.palais.asmaa-zagora.com ), un des plus beaux hôtels de la région. Jacky en profite pour nous donner un premier concert à la Ray Charles dans le bar de l'hôtel.
Les "routiers" se regroupent pour faire la superbe route qui relie Zagora à Mhamid; arrêt déjeuner sous une tente berbère au bord d'une piscine : un régal.
Au retour, longue visite d'une poterie artisanale à Tamegroute avec un guide local, Mamadou, qui nous fait parcourir les ruelles semi-enterrées de son village, la cour de l'école coranique, la bibliothèque islamique et nous permet de rendre visite à une famille qui célèbre le mariage d'un jeune couple très sympathique : accueil chaleureux et de bons moments grâce à l'humour communicatif de Gilles Cateigne et à l'hospitalité des habitants.
Jean-Claude et Gisèle, rappelés par leur devoir, repartent sur Paris.

9ème jour : Dimanche 12 octobre (Piste et Route)
ZAGORA – BOUMALNE DADES : par la vallée du DRAA, OUARZAZATE et la vallée du DADES pour la route.
Dès le départ, la DS voit son pare-brise voler en éclat en raison d'un contre-ut interprété par Jacky au volant. Il se prenait pour la Callas ou la Castafiore. Retour à Zagora chez Ali qui nous pose un plastique translucide mais pas transparent ! Et la pluie qui n'arrange rien. Pendant ce temps les autres se balladent et se restaurent à Ouarzazate.

10ème jour : Lundi 13 octobre (Piste et Route)
BOUMALNE DADES - BOUMLANE DADES : 2 nuits dans un superbe hôtel.( http://www.xaluca.com ) Visite des gorges du Dadès par la route.

11ème jour : Mardi 14 octobre (Route)
BOULMANE DADES - MIDELT : Une très belle étape, avec des paysages sublimes, et les gorges du TODRA !Les grosses pluies des jours précédents ont gonflé l'oued et certains franchissements sont spectaculaires. Je ne citerai personne mais un certain véhicule de moins de 3CV reste immobilisé au milieu de l'oued en fâcheuse posture.

12ème jour : Mercredi 15 octobre (Route)
MIDELT – FES : Nous roulons le matin, et nous pouvons visiter FES l’après midi, et acheter les derniers cadeaux et souvenirs. Un peu déçus, malgré tout, par un pseudo-guide qui confond culture et commerce de proximité dans la médina.
Le soir, Jacky, en grande forme, s'éclate sur le piano à queue de l'hôtel et nous gratifie d'un véritable concert; du délire total dont profitent également les autres clients de l'établissement.
Michèle épargne ses vertèbres en quittant la caravane pour prendre l'avion du retour direct.

13ème jour : Jeudi 16 octobre (Route)
FES – FNIDEQ (près de CEUTA) : Encore une superbe région: compte tenu de la distance, nous évitons la route de la mer qui était en trop mauvais état. Presque tout le monde déjeune à Ketama après avoir resisté, semble-t-il, aux sollicitations incessantes des vendeurs de plantes euphorisantes tout le long de la route.

14ème jour : Vendredi 17 octobre (Liaison)
FNIDEQ - PLASENCIA (Espagne) : Traversée en Ferry jusqu’à ALGECIRAS et une nouvelle étape de liaison, vers le centre de l’Espagne.

15ème jour : Samedi 18 octobre (Liaison)
PLASENCIA – BIARRITZ : Dernière étape, le coeur serré, clôturée par un dîner chaleureux : fatigués mais heureux !
Merci à tous les participants de l'excellent esprit et de la bonne humeur générale qui ont régné tout au long de ce périple hispano-marocain.